lesoir.be et les autres sites de presse francophone belge déreférencé par Google!

lesoir.be tout comme les autres sites web belge de presse francophone exclut du moteur de recherche Google!

Le 16 juillet 2011 à 06:12

lesoir.be, lalibre.be, lavenir.net, dhnet.be et tous les sites et blogs qui leurs sont directement liés ont été supprimés des résultats de recherche de Google!

L'origine du problème

Depuis 2006, il existe un conflit entre Google et CopiePresse qui regroupe les éditeurs de presse francophone de Belgique. L'objet du conflit était l'utilisation par Google sur son site d'actualités d'images et d'articles de journaux belges. En 2007, une première décision de justice donnait raison à CopiePresse et interdisait l'utilisation sur le site de Google Actualité, de contenu provenant des différents sites web de presse francophone belge notamment du journal lesoir.be; Google risquaient alors une astreinte de 25.000 euros par infraction.

Confirmation du jugement en appel

Le 5 mai dernier, la Cour d'appel de Bruxelles condamnait Google à respecter les droits des éditeurs et des auteurs. Avant de reprendre du contenu des journaux, Google devra obtenir l'accord des titulaires des droits.

Ce vendredi 15 juillet 2011, mauvaise surprise pour les éditeurs de presse belge, Google les a complètement désindexés de l'ensemble de ses services !
Par excès de zèle peut-être ;o) , Google a été plus loin de ce qui lui était demandé. Car dans l'esprit des ayants droits, le conflit ne concernait que le service Actualités de Google.

 

Quels sont les conséquences pour les éditeurs de presse francophone belge?

La première conséquence va être une baisse significative du trafic sur leurs sites web et sur les sites web  et blogs qui leurs sont liés (comme les blogs du journal Le Soir). La raison est d'une part que le moteur de recherche principale en Belgique francophone et en France est Google d'où la perte totale du trafic venant du moteur de recherche et de ses affiliés et d'autre part qu'une partie des internautes ont l'habitude de taper les adresses internet des sites web dans le champ de recherche de Google et non dans la barre d'adresse du navigateur, d'où là encore une perte du nombre de visites.

La deuxième conséquence, c'est qu'être absent du moteur de recherche Google va profiter à la concurrence, notament à 7 sur 7, à la Rtbf et à RTL.

La troisième conséquence est d'ordre financier, car moins de trafic pour ces différents sites web va signifier moins de recette publicitaire.

Une autre conséquence, surtout au niveau de la blogosphère, c'est que l'absence de référencement va les rendre invisible aux autres blogueurs et donc inintéressant pour leur stratégie SEO, dès lors ils ne perdront plus de temps à poster des commentaires.

Un pappel à l'ordre à tous les médias !

Cet épisode malheureux pour la presse belge est rappel à l'ordre pour beaucoup de médias. Google, c'est pas le pays des bisounours lol , il a un pouvoir important sur le web et le contredire peut avoir des conséquences fâcheuses sur les affaires.

lesoir.be et compagnie, désindexés également de Bing !

Par curiosité, j'ai effectué des recherches sur Bing, le moteur de recherche de Microsoft, et surprise, les résultats de recherche sur lesoir.be sont catastrophiques. Bing retourne bien des pages des sous-domaines du sites mais aucunes pages principales du site web du Journal Le Soir ! Et c'est la même chose pour la Libre Belgique ...

Le chantage de Google

Dans un communiqué, Google a fait savoir que c'est la récente décision de justice qui l'avait obligé à supprimer les contenus de CopiePresse de son index mais qu'il est prêt à reprendre le référencement si CopiePresse en fait la demande et si renonce à réclamer les astreintes.

C'est donc un coup de poker tenté par Google pour obliger CopiePresse à collaborer avec ses différents services étant donné que les décisions de justice lui ont été défavorables. Les membres de CopiePresse sont bien évidement furieux mais ne sont-ils pas coincés ? Ils pourraient bien entendu porté le litige devant le Conseil de la concurrence comme ça s'est passé en Italie (Les éditeurs avaient d'ailleurs gagné). Mais on est en plein mois de juillet, période de vacances pour la justice qui tourne alors au ralenti. Et Time is Money!

Le statut quo est impensable pour CopiePresse; alors doivent-ils céder à Google où aller de nouveau en justice en invoquant la discrimination ?

Réflexion

Au début, pour beaucoup de personnes Google est souvent une société qui fascine. Ce geste d'exclusion du site lesoir.be et de ses compagnons devrait nous rappeler que tout monopole est un danger pour la liberté. Ce droit de vie ou de mort sur un site web est un réel problème. Car actuellement Google est incontournable, sans lui un site web est complètement invisible. Cette domination dans le domaine de la recherche sur l'internet anglaphone, francophone et hispanophone et le pouvoir financier dont dispose Google devient un réel problème. A l'heure actuelle aucun autre acteur n'est capable de concurrencer efficacement Google en terme de pertinence de résultats de recherche sur l'ensemble du web. Plusieurs acteurs ont essayé et se sont cassés les dents. Cela fait longtemps que Yahoo, Ask et d'autres ont rendu les armes et Bing est loin de convaincre.

 

Article(s) sur le même sujet:

Commentaires

  • 1
    ?

    fran6

    Le 16 juillet 2011 à 14:41

     

    Google ne fait qu'appliquer la décision de justice à la lettre, leur service google news fonctionne en parallèle avec le moteur de recherche, s'ils ne veulent pas être publié dans News alors on les supprime du moteur de recherche qui les indexait, puis surtout google ne leur a jamais volé du contenu, puisque news ne publie pas d'articles mais renvoie simplement vers les sites d'information, en gros ça leur faisait même de la publicité. C'est bien fait pour copiepresse, ils ont ce qu'ils méritent, je ne pense pas qu'il faille jeter la pierre à google dans cette histoire mais bien constater la grande incompétence et stupidité de copiepresse.

     
  • 2
    ?

    Zao

    Le 17 juillet 2011 à 17:18

     

    Je comprends la crainte, mais en lisant le détail et la méthode qu'ont utilisé les avocats de copiepresse, je ne peux que comprendre que Google les envoie bouler ==> Quand Google fait de la résistance…

    Comme le dit l'auteur du blog,il n'y a pas de droit acquis a être référencé. Si les journaux belges veulent à tous prix tirer la couverture vers eux c'est leur droit mais ils se doivent d'assumer maintenant...

     
  • 3
    ?

    max

    Le 17 juillet 2011 à 18:22

     

    you belgians are sooo funny :))

    now the cry of the lesoire.be is something quite ridiculous and I am laughing over the floor. because this is typical belgium :)

     

Ajouter un commentaire

 

Benoît Gouthière

photo de benoit gouthière

Je suis passionné par le web, la technologie et le graphisme. Mon boulot repose d'ailleurs sur ces trois passions. Je souhaite sur ce blog partager mes points de vue sur ces passions. J'y délivre des infos aussi bien utiles qu'anodines.

 
Diffusé par CashTrafic
 
TwitterCounter for @thunderblog
 
 
Thunderblog |  A propos |  Contact |  Archives |  RSS